Nouan-Rando
Le site des randonneurs nouanais
Les rubriques du site :

Accueil > ERVé > SRAV : deux adhérents de Nouan-Rando en conférence au salon des (...)


SRAV : deux adhérents de Nouan-Rando en conférence au salon des maires

Micheline et Roland ont été invités par la Fédération Française de Cyclotourisme à présenter leurs actions Éducation Routière à Vélo dans le cadre du SRAV (Savoir Rouler A Vélo) au salon des maires en novembre 2019. Voici leur présentation.

Programme interministériel d’apprentissage du vélo -lancé le 17 avril 2019

  • Objectif : Acquisition de l’autonomie à vélo à des fins de mobilité à l’entrée en 6e
  • Pour Qui : Les enfants de 6 à 11 ans
  • Cadre : Scolaire – périscolaire – clubs – centres de loisirs etc…
  • Principe : Formation d’une dizaine d’heures, 3 modules d’acquisition de compétences
Savoir pédaler >> Savoir circuler >> Savoir rouler à vélo
[->http://www.sports.gouv.fr/savoir-rouler-a-velo-11453/]

Sur les bords du Rhin en 2019

Je m’appelle Micheline Bouat. J’ai une formation d’institutrice et je suis une directrice d’école à la retraite. Je suis présidente d’un club de cyclotourisme en Sologne et aussi monitrice fédérale à la Fédération Française de Cyclotourisme.


A VTT sur une monotrace en Sologne

Je m’appelle Roland Bouat. J’ai une formation d’instituteur. Je suis aussi un directeur d’école et formateur d’enseignants à la retraite. Maintenant, je suis responsable de l’école de cyclotourisme dans le club de Micheline.


A Chambord avec l’USEP41

Depuis plusieurs années, nous intervenons à la demande des écoles et des associations sur le thème de l’éducation routière à vélo. Nous sommes aussi animateurs à l’USEP   (Union Sportive de l’Enseignement Public) et encadrons « l’Étoile Cyclo » qui rassemble chaque année depuis 30 ans plus de mille enfants à vélo pendant une semaine.


Concours régional d’éducation routière à Lamotte-Beuvron

Nous organisons régulièrement depuis plus de dix ans des concours d’éducation routière à vélo tant au niveau départemental que régional et même national cette année. Par deux fois notre petite école de cyclotourisme a vu une de ses jeunes représenter la France au Concours Européen de la FIA.


Animations à Jouet-sur-l’Aubois 18) en 2015

En avril 2019 , au lancement de l’opération Savoir Rouler à Vélo, nous étions en contact d’organisation avec les enseignantes des classes de CM1/CM2 de Nouan-le-Fuzelier dans le Loir-et-Cher.


A Nouan-le-Fuzelier en 2016

Nous leur avons donc naturellement proposé de nous inscrire dans l’opération Savoir Rouler à Vélo tellement le contenu correspondait à ce que nous faisions.


Espace sécurisé d’évolution

La mairie de la commune a mis le parking du gymnase à notre disposition par arrêté municipal. Les employés municipaux installent pour chaque séance des barrières afin de faire évoluer les enfants dans un milieu protégé.


La convention école/club

Avec le directeur de l’école, nous avons passé une convention définissant les responsabilités de chaque partie. Pour chaque jour d’intervention, nous traçons avec notre matériel un circuit routier de plus en plus élaboré, circuit sur lequel nous faisons donc évoluer les écoliers à vélo.


Déplacer beaucoup de vélos à chaque fois...

L’école faisant partie d’un RPI (Regroupement Pédagogique Intercommunal), les interventions débutent par la récupération des vélos des enfants habitant la commune voisine de Saint-Viâtre. En fin de journée, nous les ramenons aussi avec la remorque porte-vélos du club.


Tous les vélos ne sont pas en bon état, malheureusement.

Certains élèves n’ayant pas de vélo ou ayant des vélos inadaptés, le club en prête quelques-uns. Nous ne réparons pas les vélos mais nous les réglons et nous signalons les éventuels problèmes aux familles par l’intermédiaire des enseignantes.


Le casque est obligatoire pour les jeunes cyclistes

Sur l’année scolaire 2018/2019, nous ne sommes intervenus qu’au dernier trimestre de l’année scolaire mais plusieurs fois par semaine (jusqu’à quatre fois).


Quelquefois les enfants ne sont pas à vélo !

Pour cette année 2019/2020, les enseignantes ont totalement intégré l’opération dans leur programme scolaire et ont souhaité une séance par semaine pour chaque classe. Nous avons donc déjà commencé.


Pendant une pause lors d’une sortie à vélo.

La 1ère séance de l’année commence toujours par la vérification de la tenue des enfants afin qu’ils ne se mettent pas en danger par leurs vêtements. Le casque est obligatoire conformément à la règlementation mais aucune autre tenue n’est exigée. Le club prête éventuellement des casques si besoin.


Le matériel n’est pas toujours en bon état.

Cette 1ère séance se poursuit toujours par la vérification technique des vélos : pneus, frein, hauteur de selle, position des commandes de frein… Il arrive que nous ayons quelquefois des surprises avec des vélos neufs mais mal montés : fourche à l’envers, gaines de câble de frein mal positionnées…


Les premiers tours à vélo

Quelques tests permettent ensuite de vérifier le niveau des jeunes. Il est toujours très varié et va d’enfants relativement expérimentés jusqu’à des enfants ne sachant pas du tout faire du vélo. Je prends alors ces derniers à part pour leur apprendre l’équilibre grâce à des techniques appropriées comme la draisienne. L’objectif est d’acquérir rapidement le minimum de compétences indispensables.


Écouter les consignes

Nous sommes donc dans la première phase, celle du savoir pédaler. Les premiers tours toujours très simples permettent de mettre en place une organisation efficace. En même temps, les écoliers travaillent l’équilibre à vélo, en apprenant à maîtriser les compétences nécessaires pour obtenir l’aisance à vélo requise afin de passer à l’étape suivante.


Devenir agile en toutes circonstances

Tout de suite, les enfants apprennent à freiner des deux mains, à tenir compte des autres, à aller le plus droit possible, à rouler à droite, à rouler régulièrement, à suivre quelqu’un prudemment… toujours en milieu sécurisé.


Les autres ont aussi des droits

Parallèlement, ils apprennent aussi à tenir compte des autres et à accepter les différences de niveau. Nous leur demandons aussi de se parler et de se faire signe par exemple, la communication entre les usagers de la route ayant un rôle important.


Pas toujours rassurantes, les rues de nos villes !

Peu à peu, des difficultés sont ajoutées comme des lignes centrales pour rouler sur la bonne voie, des carrefours à franchir, bientôt un rond-point, pardon un giratoire. Les écoliers passent ainsi petit à petit du savoir pédaler au savoir circuler.


Apprendre à regarder et à voir

Dans les mêmes temps, des panneaux routiers sont ajoutés pour aider à s’orienter et pour apprendre aussi le code de la route. Les enfants apprennent ainsi le sens pratique des panneaux et le respect de la réglementation en vigueur.


Tendre le bras en restant à sa place

Savoir circuler c’est aussi apprendre à franchir un carrefour en respectant le code de la route et surtout les autres. Si aller tout droit est relativement facile, tourner à droite ou à gauche demande déjà un peu plus de dextérité sur les parcours aux voies plutôt étroites : nos routes factices mesurent seulement deux mètres de large et comportent deux voies.


Conduire son vélo d’une seule main tout en dirigeant son vélo

Si lâcher une main pour indiquer la direction qu’on va prendre devient assez rapidement plutôt normal, penser à s’arrêter pour laisser passer un camarade qui a priorité ne s’avère pas toujours facile. Quand à faire signe au bon moment et surtout faire un tourne à gauche correct, cela demande un entraînement plus conséquent.


Un rond-point (giratoire) coloré pour apprendre à se positionner correctement.

Quand surgit le carrefour équipé de ce que tout le monde appelle un rond-point (un giratoire en fait), les difficultés surgissent tant est grande la nécessaire habileté qu’il faut acquérir pour changer de main dans l’indication de la direction. Maîtriser la direction en ne tenant le guidon que d’une seule main nécessite un temps certain d’apprentissage.


Anticiper sa trajectoire pour avoir le bon comportement.

Le savoir circuler commence ici à être dépassé et nous nous approchons peu à peu du savoir rouler. C’est d’ailleurs ce moment-là que nous choisissons pour faire les premiers tours de roue en groupe dans les rues du village. Nous n’allons tout de même pas sur l’avenue principale (l’ex nationale 20), bien trop fréquentée pour nos cyclistes inexpérimentés.


Heureusement, ce n’est pas la "vraie vie" !

Si le retour à l’école depuis le parking des évolutions est une étape importante, c’est parce qu’elle nécessite de faire attention à d’autres usagers de la rue et de la route. Ils ont appris jusque là à tenir compte des autres à vélos ou à pied mais c’était leurs camarades de classe et ils n’y avait personne d’autre. Maintenant, il peut y avoir d’autres usagers sur la route qui ne les connaissent pas et ne savent pas qu’ils sont encore en phase d’apprentissage. De plus, ces autres usagers utilisent des véhicules très divers. Quelquefois ils sont même à pied.


Apprendre à se garer dans une rue.

Après le retour à l’école vient aussi la venue jusqu’au gymnase à vélo. Généralement, ils sont très fiers et très appliqués pour la sortie du parking à vélos. Afin qu’ils apprennent à rouler en groupe, chaque séance se termine par un temps plus ludique durant lequel les écoliers apprennent à rouler tous ensemble dans l’espace protégé les uns derrière les autres. Ce que nous avons baptisé « carrousel » permet peu à peu la construction d’un groupe à vélo tout en pratiquant des activités améliorant l’aisance à vélo, élément essentiel du savoir rouler.


Accompagner un groupe d’enfants, ça s’apprend aussi.

Avec les enseignantes, il est alors proposé de mettre en place une ou deux vraies sorties à vélos. Ces sorties vont devoir respecter d’autres règles et nous devrons faire appel à des personnes agréées par l’éducation nationale, généralement des parents d’élèves afin de mettre en place de petits groupes quasi autonomes de cinq ou six élèves. C’est l’occasion de découvrir que le vélo est un véhicule qui permet de rejoindre aisément deux lieux plus ou moins éloignés.


Circuler en milieu ouvert

En juin 2019, les deux dernières séances ont ainsi permis aux élèves d’aller visiter leur futur collège à Lamotte-Beuvron à une dizaine de kilomètres par l’itinéraire de la Sologne à vélo. Une autre sortie plus ludique avec un objectif culturel a été organisée vers l’autre commune du RPI pour visiter la Maison des étangs de Sologne.
Maintenant, nous pouvons constater que des enfants viennent à l’école seuls ou accompagnés. Il reste encore de nombreuses voitures pour transporter les écoliers quelquefois sur de très courtes distances.


Rouler ensemble

Les retours tant des enfants que de leurs enseignantes montrent qu’ils y ont pris un grand intérêt. Nous avons pu constater leur progrès certains. Le plaisir qu’ils y ont pris, les écoliers l’ont raconté à la maison et l’action est maintenant très favorablement accueillie dans les familles.
Le club bénéficie ainsi d’une très bonne image et quelques-unes des nouvelles adhésions viennent peut-être de là.
Nous avons surtout noté que des enfants trouvaient maintenant normal de s’inscrire au Concours Régional d’Éducation Routière qui se tient dans la commune voisine de Lamotte-Beuvron.


Séance en salle avec vidéo-projection

Nous n’avons pas abordé tous les aspects comme les impératifs dictés par la météo. Comme l’activité se passe à l’extérieur, lorsqu’il pleut, une séance en salle est organisée avec un vidéoprojecteur. Des diapositives de panneaux, d’ordre de priorité aux carrefours ou de photos de situations de déplacement sont présentées aux enfants comme lors d’une épreuve du code de la route.
Parce que, oui, nous les préparons aussi à être les conducteurs de demain.


Quand vient l’heure de ranger...

jeudi 21 novembre 2019 , par Micheline Bouat, Roland Bouat

Les mots clefs :éducation routière, école de cyclotourisme

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


Article précédent : Randonnée à Monthou-sur-Cher

Article suivant : Vidéo : franchir une marche haute


Photos : collection n°4 Photos : collection n°4 Photos : collection n°4
Sites web
- Codep41-FFCT

Le cyclotourisme dans le Loir-et-Cher.

- FFCT

La FFCT Fédération française de cyclotourisme gère la pratique de la bicyclette de loisir et le tourisme à vélo (route et VTT). Elle exclut tout esprit de compétition.

- FFCT-Centre-Val de Loire - Le cyclotourisme dans la région Centre-Val de Loire

Le cyclotourisme dans la région Centre-Val de Loire

- mairie de Nouan-le-Fuzelier

Au coeur de la Sologne, Nouan-le-Fuzelier, classé station verte de vacances est un village touristique accueillant et fleuri

Photos : collection n°4
Nouan-Rando
http://nouan-rando.org
Photos : collection n°4
Ecole de cyclotourisme : rendez-vous tous les samedis matin à 9h30 sur le parking de la salle des fêtes. VTT adultes : rendez-vous le dimanche à 9h00 même lieu